Le van + Manly Beach

09/10/2011 - Pays : Australie - Imprimer ce message

C’est à 8 heures que le réveil sonne ce matin, nous avons rendez-vos à Drummoyne, dans la banlieue de Sydney pour y voir un van dont l’annonce nous avait fortement plu.

Nous avons acheté les tickets de bus hier puisqu’ici c’est un système de bus prépayés (encore 13 $ pour un aller-retour).

On arrive dans le quartier après à peine 15 mintes de bus et on se dirige vers notre lieu de rendez vous : le sailing club.

On profite de notre avance pour voir des enfants qui se préparent à naviguer sur des petits bateaux à voile dans la baie de Sydney. Ce matin le soleil est au rendez-vous !

Un couple d’anglais se présente, ce sont les proprio du van et nous les suivons jusqu’à leur domicile en discutant du working holiday visa (et de la défaite des anglais contre la France J)

Ils nous présentent le van, c’est un Nissan urvan de 1991 qui a 168 000 km au compteur (autant dire une bagatelle ici, il a à peine fini le rodage).

C’est un ancien minibus qu’ils ont , à priori, entièrement retappé et on doit dire que c’est du beau travail. C’est propre, net, il y a des rangements, deux banquettes qui se transforment en lit et un frigo/glacière bien camouflé, un coffre-fort aussi bien caché, un gallerie sur le toit, pare bufle avant et arrière…

Linda fait le tour du quartier et là, ô surprise, pas de direction assistée !!!! Ca change de la petite corsa,

...et ca fait les bras. Seconde fois dans sa vie que Linda roule à gauche. C’est quelque chose !

On va devoir fermer les routes quand elle va rouler, ou alors on ira que dans le désert où on sera seuls ! Plus sérieusement, il faut s’habituer mais ses débuts sont prometteurs.

On discute de divers points avec les vendeurs à propos du van et de la « mécanique », des points administratifs et au final du prix. Annoncé à 8500$, Linda et ses arguments le font tomber à seventy five hundreds (7500). Nous avons encore beaucoup d’équipement à acheter puisqu’il n’y a quasi rien dans le van à part frigo, bidons d’eau, jerrycans et un réchaud. Nous devons donc acheter couverts, assiettes, plats, verres, casseroles etc. On s’est fixé 200$ pour ces équipements, ca devrait aller, Ikea n’est pas loin. On se décide donc pour ce van qui réuni un peu tout ce qu’on cherchait.

En discutant, Robyn nous parle d’un pass à la semaine train-bus-ferry à 41$, on tombe des nues puisque notre pass pour le metro nous a couté 57$. Après vérification, on a le même mais on pensait qu’il était uniquement destiné au métro !! Ca fait une semaine qu’on paye des tickets de bus pour rien ! En plus, on a une formule qui nous permet d’aller super mega loin, et donc qui ne nous sert à rien ! C’est avec rage que Linda rouspète sur tout le chemin du retour.

Puisque on peut prendre les ferries « gratuitement » on décide d’utiliser à fond nos forfaits et on prend le ferry vers Manly qui possède une autre jolie plage de Sydney. Il est midi passé, la faim commence à se faire sentir et Linda est d’humeur de manger un fish n’ chips, un plat typique de Manly. C’est dans un restaurant à trois pas de la plage qu’on se pose. Pierre prend quelque chose avec crevettes, saumon et st jacques, en sauce gratinée. C’est vraiment bon, on mange à notre faim sans que ce soit « excessivement cher ».

On retourne vers la plage, le nombre de personnes dans l’eau nous laissait penser qu’elle était bonne, cependant les pieds de Linda une fois dans l’océan disaient le contraire. Après tout, nous ne sommes qu’au début du printemps.

On fait ensuite une balade digestive le long de la plage en direction de cabbage tree bay (une réserve aquatique) où il y a plein de snorkellers et de gens qui barbecutent. En effet on a pu voir des familles qui ramènent jusqu'a 3 glacières pour faire un barbecue dominical dans les espaces alloués à cette activité.

Sur notre chemin, on observe des Water Dragons, un espèce de gros lézard qui vit a milieu des humains et qui est protégé (attention, quiconque s’amuserait à en capturer un risque 3000$ d’amende et 6 mois de prison).

Comme le temps se couvre, on décide de rentrer à l’appartement, en s’arrêtant dans diverses échoppes locales ( souvenir, quicksilver, billabong…)

On reprend le Ferry jusqu’à Circular quay, et pour compenser la frustration de cette histoire de tickets, on prend encore un autre ferry qui nous ramène à quelques centaines de mètres de l’appartement.

Voila, maintenant pour nous c'est l'heure de dormir... A+ Bisous 

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :
Par Deldongo
le 09/10/2011 à 14:32:06
Mais c'est un pare-dinosaure que vous avez sur le van!?
Par nous deux
le 09/10/2011 à 17:32:05
Hello,

pare-buffle à l'arrière,ha,ha,ha...pour vous pousser si vous n'allez pas assez vite?

Bravo pour les tickets!(mais on ne peut pas tout savoir)

A+Bisous

Laisser un commentaire

Copyright © Pierre et Linda Tous droits réservés. Theme by Laptop Geek adapté pour Kikooboo.